Etape 1 : dans le bain direct ! /Step 1: in the bath directly!

Cette première étape Jeddah-Bisha n’est pas une simple mise en jambe, une vraie étape Dakar assez difficile et piégeuse

This first Jeddah-Bisha stage is not a simple legwork, a real Dakar stage rather difficult and tricky.

625 km dont spéciale 277 km. Lever 4h00, départ 5h35 pour la liaison, départ spéciale 8h35

625 km of which special 277 km. Rise 4:00 am, departure 5:35 am for the link, special departure 8:35 am.

La liaison de départ : 311 km, heureusement, la température est agréable, 20°. J’ai oublié à la maison mon MP3 qui agrémente musicalement ces portions routières fastidieuses. Il faut rester concentré, le non-respect de la vitesse entraînant des pénalités et prudent, mon collègue italien Cesare Zacchetti a glissé sur une plaque de gasoil, chute à 140 km/h, heureusement pas de mal, sa bonne étoile le surveillait à ce moment-là ! J’apprendrai plus tard qu’un excès de vitesse me coûtera une pénalité, pas bien méchante, 30 secondes.

The starting link: 311 km, fortunately, the temperature is pleasant, 20°. I forgot my MP3 player at home, which adds a musical touch to these tedious stretches of road. It is necessary to remain concentrated, the non-observance of the speed leading to penalties and careful, my Italian colleague Cesare Zacchetti slipped on a plate of diesel, fell at 140 km/h, fortunately no harm, his lucky star was watching him at that moment! I will learn later that a speeding ticket will cost me a penalty, not a bad one, 30 seconds.

Départ de la spéciale : jusqu’au km 71, de la piste rapide, pourtant bien sinueuse par endroits. Je dois réapprendre la navigation qui me joue des tours, la poussière n’arrange rien, les motos tournent dans tous les sens pour trouver les WP, il s’agit de retrouver sa concentration. Pour ne rien arranger, l’organisation a mis en place des alertes sonores pour prévenir des dangers, de la vitesse excessive et de tout un tas de choses, partant d’un bon sentiment pour la sécurité mais me voici bombardé de bips carrément invasifs, déjà la piste, le pilotage, les instruments, road book en tête, demandent une attention permanente, ces incursions sonores intempestives deviennent énervantes au plus haut point, je m’en suis d’ailleurs plaint à l’arrivée avec une irritation à peine dissimulée ! Ceci dit, mes amis, pas d’excuse sur l’origine de ces quelques errements de navigation, j’en suis seul responsable, bien sûr. Donc, oui, dans le bain du Dakar, je vous le confirme.

Start of the special : up to km 71, on the fast track, which is quite winding in places. I have to relearn navigation which plays tricks on me, the dust doesn’t help, the bikes turn in all directions to find the WPs, it’s a question of regaining concentration. To make matters worse, the organization has set up sound alerts to warn of dangers, excessive speed and a whole bunch of things, starting from a good feeling for safety but here I am bombarded with beeps that are totally invasive, already the track, the driving, the instruments, road book in mind, require permanent attention, these untimely sound incursions become annoying to the highest degree, I complained about it at the finish with a barely concealed irritation! Having said that, my friends, no excuses about the origin of these few navigation mistakes, I am solely responsible for them, of course. So, yes, in the bath of the Dakar, I confirm it to you.

La piste serpente vers des canyons puis une longue portion caillouteuse fait souffrir nombre de pilotes. Des pierres volcaniques, coupantes à souhait. Des passages trialisants fréquents. Des chutes, nombreuses, une hécatombe pour beaucoup avec du temps perdu, néanmoins peu de blessés heureusement ce dont j’aurai confirmation à l’arrivée. Notamment Willy Jobard, vétéran du rallye qui pilote une moto hydride à l’hydrogène, doit malheureusement abandonner sur chute, son cinquième abandon consécutif sur le Dakar !!!

The track meanders towards canyons then a long stony portion makes many pilots suffer. Volcanic stones, sharp as you like. Frequent trivializing passages. Falls, numerous, a hecatomb for many with lost time, nevertheless few wounded fortunately what I will have confirmation at the arrival. Notably Willy Jobard, veteran of the rally who rides a hydrogen hydride motorcycle, unfortunately has to give up on a fall, his fifth consecutive abandonment on the Dakar !!!

Photos José Maria Dias et Victor Eleuterio – FOTOP
Photos José Maria Dias et Victor Eleuterio – FOTOP

Je me sors de ce très grand bain de cailloux plutôt bien, mes réflexes de navigation reviennent, côté pilotage j’évite de prendre de gros risques sans traîner non plus. Me voici seul, j’ai gagné des dizaines de places, ce n’est pas le plus important, il faut tenir et rallier la fin de cette spéciale.

I’m getting out of this very big pebble bath rather well, my navigation reflexes come back, on the piloting side I avoid taking big risks without dragging either. Here I am alone, I have gained dozens of places, that’s not the most important thing, I have to hold on and reach the end of this special.

Le CP3 au km 177 avec ravitaillement essence est le bienvenu, je n’avais plus de carburant depuis 8 km au moins, sauvé par ma petite bouteille dans mon sac à dos, demain j’en prendrai le double. 15 mn de neutralisation pour reprendre son souffle et s’alimenter rapidement.

The CP3 at km 177 with refueling is welcome, I was out of fuel for at least 8 km, saved by my little bottle in my backpack, tomorrow I’ll take the double. 15 mn of neutralization to catch one’s breath and feed quickly.

La navigation reste omniprésente sur les derniers 100 km de cette spéciale, de la piste truffée de buissons épineux, autour de moi 1 pilote sur 2 s’est pris des épines de 3 cm dans la main, ou planté dans des petits palmiers. Puis de la piste rapide puis des zones de cailloux, des changements de rythmes. Et toujours la navigation avec des pistes qui se croisent dans tous les sens. Carlos Sainz m’a doublé, puis arrêté, un moment perdu.

Navigation remains omnipresent on the last 100 km of this special , on the track full of thorny bushes, around me 1 pilot out of 2 took 3 cm thorns in his hand, or planted them in small palm trees. Then of the fast track then of the zones of stones, changes of rhythms. And always navigation with tracks that cross in all directions.Carlos Sainz passed me, then stopped, lost a moment

Une étape donc difficile, à l’image de cette course mythique.

A difficult stage, just like this mythical race.

J’ai peu chuté et toujours presque à l’arrêt, j’en remercie l’effet gyroscopique qui stabilise à haute vitesse.

I didn’t fall much and almost always at a standstill, thanks to the gyroscopic effect that stabilizes at high speed.

L’arrivée de la spéciale est comme une forme de soulagement. La liaison de 35 km pour rejoindre le bivouac est une formalité.

The arrival of the special stage is like a form of relief. The 35 km link to reach the bivouac is a formality.

Côté Titine, elle va bien, une difficulté de démarrage à cause d’une forte tension de chaine liée au fesh et au sable, qui tendent la chaine à l’arrêt, moteur, suspensions, freinage OK.

On the Titine side, she is doing well, a starting difficulty because of a strong chain tension due to the fesh and the sand, which tighten the chain when stopped, engine, suspensions, braking OK.

Je penserai demain à prendre un filtre à air huilé pour changer en cours de course, c’était bon mais il ne fallait pas plus de poussière et de fesh.

I’ll think tomorrow about getting an oiled air filter to change during the race, it was good but it didn’t need more dust and fesh.

Ce soir, la vidange fait apparaitre une huile sans dépôts, tout va bien. Resserrage du joint de pompe à eau qui fait apparaitre un léger suintement.

Tonight’s oil change shows an oil free of deposits, everything is fine. Tightening of the water pump seal, which shows a slight oozing.

A.S.O. / FOTOP / Gustavo Epifanio

Demain, les première dunes apparaitront, 685 km dont 457 de spéciale, départ du bivouac 6h00, départ spéciale 8h15

Tomorrow, the first dunes will appear, 685 km including 457 km of special, start of the bivouac 6h00, start of the special 8h15.

janvier 4, 2021

  • C’est un excellent début !.
    On croise les doigts pour que tu restes bien concentré et que tu anticipes bien les difficultés. Tant pis pour la musique, conforme toi à ces bips si dérangeants et ne perds pas de points.
    Courage et succès pour la suite.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *