Mon Etape 6 et bilan de la 1ère semaine/ My Stage 6 and assessment of the 1st week: Al Qaisumah > Ha’il

Contrairement à la température ici, vous annoncer que je ne suis guère frais sur la moto ce matin à 6h00 ne vous étonnera pas. L’étape d’hier a été monstrueuse pour tous les pilotes, moto particulièrement, le mental a déclaré la guerre à la fatigue et aux courbatures depuis longtemps, il gagne encore, c’est parti ! Personne ne se plaint de la petite réduction d’étape décidée hier soir par l’organisation, vu l’état des troupes.

Contrary to the temperature here, announcing that I’m not very fresh on the bike this morning at 6:00 am will not surprise you. Yesterday’s stage was monstrous for all the riders, especially bybike, the mind has declared war on fatigue and aches and pains for a long time, it wins again, let’s go! Nobody complains about the small reduction of stage decided yesterday evening by the organization, considering the state of the troops.

4 abandons moto ce matin, synonymes de déceptions, le rallye se durcit, comme toujours / 4 motorcycle retirements this morning, synonymous with disappointment, the rally hardens, as always
Photo Dakar Rally

Il faut retourner à l’arrivée de la spéciale d’hier pour le départ des festivités du jour et donc reprendre la liaison de 265 km dans le sens inverse, par ce froid et ce vent, merci du cadeau ! Pour Titine, qui n’apprécie guère, pour ses pneus qui ne sont pas conçus pour l’asphalte, pour votre serviteur qui commence sérieusement à fantasmer sur le home sweet home et tout ce qui va avec, la famille, la chaleur humaine alliée à celle du poêle à bois accessoirement … Mais, bon, c’est ainsi, quelques arrêts, histoire de détendre les muscles et se réchauffer, le départ de la spéciale approche après 3 bonnes heures.

We have to go back to the finish of yesterday’s special for the start of the day’s festivities and so take the 265 km route in the opposite direction, in this cold and windy weather, thank you for the gift! For Titine, who does not appreciate, for her tires which are not designed for asphalt, for yours truly who is seriously starting to fantasize about home sweet home and all that goes with it, the family, the human warmth allied to that of the wood stove incidentally … But, well, that’s how it is, a few stops, just to relax the muscles and warm up, the start of the special approaches after 3 hours largely.

Rafistolage du road book pour tenir compte de la modification de l’étape, lecture rapide et en route pour la spéciale de 347 km, il me tarde de découvrir ce qu’elle nous réserve avec la dose d’adrénaline et aussi d’appréhension, de gravir ces dunes et surfer leur descente, de lutter contre elles aussi, d’avaler ces pistes sablonneuses et ondulées, de me fondre dans cet univers minéral que la nature et le vent ont façonné, de contrôler les dérapages de la roue arrière autant que les dérobades de l’avant, de survoler ces tremplins de sable dont la piégeuse mollesse rivalise de fourberie avec la rudesse et l’instabilité du matelas de cailloux qui est aussi la spécialité du coin, de me sentir avec Titine comme un duo inséparable (enfin, sauf parfois …) et de complicité sans faille, de déjouer les pièges de navigation concoctées par Castera le Magnifique, de contempler ces espaces monumentaux par quelques infidélités du regard à la piste et au road book, de … bon, je m’enflamme, je vais y aller à ma cadence, hein, vous êtes d’accord ? Sans traîner, bien sûr, c’est tout le contraire d’une promenade notre histoire.

Refreshing the road book to take into account the stage modification, quick reading and on the way to the 347 km special, I can’t wait to discover what it has in store for us with the dose of adrenaline and also apprehension, to climb these dunes and surf their descent, to fight against them too, to swallow these sandy and undulating tracks, to melt into this mineral universe that nature and the wind have shaped, to control the skids of the rear wheel as much as the evasions of the front, to fly over these sand jumps whose softness rivals the harshness and instability of the pebble mattress which is also the specialty of the region, to feel with Titine as an inseparable duo (well, except sometimes …) and of unfailing complicity, to thwart the navigation traps concocted by Castera the Magnificent, to contemplate these monumental spaces by some infidelities of the glance at the track and the road book, to … Well, I’m burning up, I’m going to go at my own pace, eh, you agree? Without dragging on, of course, it’s just the opposite of a walk our history.

Cette étape va se mériter ardemment, c’est sûr, comme toutes les autres, pour clôturer cette première semaine avant la journée de repos demain.

This stage will be hard earned, for sure, like all the others, to close this first week before tomorrow’s rest day.

Et bien, mes amis, des dunes, on va en voir, durant 150, 180 km ? Je ne sais trop, mais beaucoup, moins difficiles de celles de la veille en général, mais qui vous usent, interminables.

Well, my friends, dunes, we’re going to see some, during 150, 180 km? I don’t know, but many, less difficult than those of the day before in general, but which wear you out, interminable.

L’herbe à chameau, qui s’y frotte s’y plante /The camel grass, which rubs against it is planted there

Dans les champs de dunettes, de l’herbe à chameau aussi , un vrai bonheur, leur faire la cour de trop près c’est la chute assurée. Des pistes rapides, quasiment jamais plates.

In the fields of dunes, camel grass too, a real happiness, courting them too closely is the guaranteed fall. Fast tracks, almost never flat.

Je me sens en confiance, limité par la fatigue qui tempère les ardeurs, je ne veux rouler au-delà de mes capacités du jour et, comme une obsession, il faut finir l’étape, entier, les étapes sont très longues et on ne sait ce qui nous attend, néanmoins il faut avancer, garder une cadence.

I feel confident, limited by the fatigue that tempers the ardors, I don’t want to ride beyond my capacities of the day and, like an obsession, we must finish the stage, whole, the stages are very long and we know what awaits us, nevertheless it is necessary to advance, to keep a rhythm.

Il est clair que les pilotes amateurs sont épuisés, la rançon du Dakar si dure qu’on s’en souvient, toujours, toute sa vie.

It is clear that the amateur drivers are exhausted, the ransom of the Dakar so hard that one remembers it, always, all one’s life.

Photo RallyeManiacs

Côté pilotage, Titine et moi inséparables, il y a eu quelques exceptions. Non pas les quelques coups de raquette (la moto réagit comme le cheval voulant éjecter son cavalier par une ruade) mais plusieurs dans des ornières, bien profondes, qui vous font retenir votre souffle quand la roue avant veut en sortir avec la roue arrière bien ancrée qui n’en est pas d’accord.

On the driving side, Titine and I are inseparable, there were a few exceptions. Not the few strokes of the snowshoe (the bike reacts like a horse wanting to eject its rider with a kick) but several in deep ruts that make you hold your breath when the front wheel wants to get out with the rear wheel well anchored and doesn’t agree.

Vlan, paf, la chute avec, pour une, déclanchement de l’airbag qui a amorti parfaitement, merci Helite !

Wham, wham, the fall with, for one, triggering of the airbag that has cushioned perfectly, thank you Helite!

Le CP de ravitaillement essence arrive, je suis en sueur XXL malgré la température qui reste basse.

The refueling CP arrives, I’m sweating XXL despite the temperature which remains low.

Photos Duda Bairros / Fotop

Les diverses difficultés s’enchainement, Titine tient bien le coup, mieux que son pilote, mon coefficient de progression s’en ressent ce qui n’est pas dramatique.

The various difficulties follow one after the other, Titine holds up well, better than her driver, my coefficient of progression is felt, which is not dramatic.

Les premières voitures me rattrapent, plus tard quelques camions, cette spéciale avec beaucoup de dunes moyennes et dunettes est taillée pour eux, ils roulent à fond.

The first cars catch up with me, later a few trucks, this special stage with a lot of medium dunes and dunes is made for them, they drive at full speed.

Se prendre un Kamaz sur le nez, non merci ! / Taking a Kamaz on the nose, no thanks!
Photo Dakar Rally

Viennent la fin de la spéciale et la liaison de 76 km et l’arrivée de cette première semaine bouclée avec un soulagement non dissimulé.

There comes the end of the special stage and the 76 km liaison and the finish of this first week wrapped up with an undisguised relief.

Check-up de Titine pour la liste des opérations à faire demain.

Titine’s check-up for the list of operations to do tomorrow.

Je vous remercie, mes partenaires de me permettre d’y être parvenu, mes amis, vous toutes et tous qui m’encouragez et qui vous intéressez à mon projet et à cette passion d’aventure qui est aussi la vôtre.

Je me sens mieux que l’année dernière, avec une meilleure gestion du temps, du sommeil même relatif, de ma course, bénéfice de l’expérience.

I feel better than last year, with a better management of time, of sleep, even relative sleep, of my running, benefiting from the experience.

I thank you, my partners for allowing me to have succeeded, my friends, all of you who encourage me and who are interested in my project and in this passion for adventure which is also yours.

J’espère que tout cœur que vous allez très bien. Dans cette bulle du Dakar, chaque minute compte, les repas sont pris rapidement dans des petites pièces avec des contacts réduits, pas de temps et d’esprit pour se renseigner sur la situation de cette pandémie. Soyez prudents et portez-vous bien.

I hope with all my heart that you are doing very well. In this Dakar bubble, every minute counts, silly meals taken quickly in small rooms with little contact, no time and spirit to learn about the situation of this pandemic. Be careful and be well.

janvier 9, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *